Recruter un salarié en situation de handicap, c’est donner du sens au discours sur la responsabilité sociale des entreprises
et contribuer à faire évoluer les mentalités en rejetant les idées reçues concernant le handicap.
Recruter une personne en situation de handicap démontre l’ouverture de l’entreprise sur le plan humain.

Embaucher des personnes en situation de handicap permet d’apprendre à gérer les différences et de s’adapter au fonctionnement
et aux besoins de chacun, ce qui passe souvent par une adaptation du poste de travail en fonction du handicap de la personne.

SA (Secrétaire Assistant)
0
millions de bénéficiaires de l'obligation d'emploi (BOE)
0 %
de la population totale (15-64 ans)
0 %
du taux d'activité
0 %
du taux d'emploi
0 %
du taux de chômage

Source Agefiph - Observatoire de l'emploi et du handicap - avril 2022

Comment œuvrer à la réadaptation professionnelle ?

Le handicap est une notion très relative qui revêt des situations et des réalités de vie très différentes. Handicap physique, sensoriel, intellectuel, pathologies ou maladies rares, troubles psychiques…

Selon le handicap ou la pathologie, une personne en situation de handicap peut être inapte sur un poste mais en capacité, sur un poste adapté, de remplir les fonctions qui lui sont assignées.

Nous pouvons tous, au cours de nos vies ou de nos parcours professionnels, nous retrouver en situation de handicap : accident de la vie, accident du travail, maladie professionnelle…

85% des personnes acquièrent leur handicap durant leur vie privée ou leur parcours professionnel. 

Recruter un salarié en situation de handicap, c’est donner du sens au discours sur la responsabilité sociale de l’entreprise
et contribuer à faire évoluer les mentalités en rejetant les idées reçues concernant le handicap.
Recruter une personne en situation de handicap démontre l’ouverture de l’entreprise sur le plan humain.

La loi du 11 février 2005 affirme le principe de non-discrimination et le droit à la compensation du handicap.
Elle quantifie les taux d’emploi de travailleurs handicapés dans les entreprises, de manière à favoriser leur insertion en milieu ordinaire.

L’obligation d’emploi concerne tous les salariés quelle que soit la nature de leur contrat. L’employeur doit déclarer chaque année le nombre d’emplois occupés par un salarié en situation de handicap pour justifier qu’il respecte son obligation d’emploi.

Pour tout employeur de 20 salariés et plus, il existe 5 possibilités pour répondre à l’obligation d’emploi de travailleur handicapé (OETH) :

1 – Embaucher directement des personnes en situation de handicap

Il existe une obligation d’emploi de travailleurs handicapés bénéficiaires de la loi à hauteur de 6% de l’effectif (= ensemble des équivalents temps plein au 31 décembre y compris les emplois dits exclus ; les CDD et intérimaires sont comptés au prorata de leur présence).

2 – Accueillir des stagiaires en situation de handicap pendant au moins 40h de manière continue

3 – Conclure des contrats de fourniture, de sous-traitance ou de prestations de services avec des entreprises du secteur protégé (EA ou ESAT)

4 – Négocier un accord de branche, de groupe, d’entreprise ou d’établissement

5 – Verser une contribution financière à l’Agefiph

En tant que professionnels, que vous soyez chefs d’entreprise ou salariés, vous pouvez participer à la réadaptation professionnelle d’une personne en situation de handicap en accueillant une personne pour une période de découverte, une immersion ou une période d’apprentissage en entreprise (stages).

Sur chaque parcours de formation, des périodes d’apprentissage en entreprise (PAE ou stages) permettent à nos usagers de mettre en pratique les compétences acquises au C.R.P. et de développer leur expérience professionnelle.

Une convention de stage tripartite est établie entre le stagiaire, l’entreprise d’accueil et le CRP.

Le stagiaire s’adapte aux horaires et aux conditions de travail de l’entreprise.

Pour accueillir un stagiaire du CRP dans le cadre d’un stage, contactez notre chargé d’insertion.

En fin de formation, nos usagers sont évalués par des professionnels du métier afin de valider l’obtention d’un Titre Professionnel du ministère chargé de l’emploi.

Pour ce faire, nous recherchons régulièrement des jurys pour participer aux sessions de validation que nous organisons.
Cela représente, pour chaque jury, une ou deux journées par an maximum.

Profils :

  • Salariés, chefs d’entreprises, travailleurs indépendants, fonctionnaires, demandeurs d’emploi, avec au moins 3 ans d’expérience dans la fonction du titre professionnel et n’ayant pas quitté le secteur depuis plus de 5 ans, retraités depuis moins de cinq ans.

Compétences :

  • écoute, respect, impartialité

Intérêts :

    • PARTAGER votre expertise métier,
    • GARANTIR le professionnalisme des personnes qui ont choisi le même métier que vous,
    • ÉCHANGER avec des professionnels de votre secteur,
    • ENRICHIR votre CV et carte professionnelle,
    • REPÉRER d’éventuels futurs collaborateurs,
    • PARTICIPER à une mission d’utilité sociale,
    • FAVORISER l’emploi des personnes en situation de handicap

Vous souhaitez accueillir un stagiaire ?
Vous envisagez d’embaucher l’un de nos stagiaires ?
Vous souhaitez devenir membre d’un jury ?

Utilisez notre formulaire de contact.